février 1, 2023
Accueil » “Au vent mauvais” de Kaouther Adimi primé en France : l’histoire de l’Algérie fascine encore !

Kaouther Adimi s’est encore une fois distinguée en France avec son dernier roman “Au vent mauvais” (Seuil, 2022) qui évoque l’histoire de l’Algérie. Nommée parmi une sélection de quatre autrices, la jeune écrivaine algérienne a décroché le prix du roman des étudiants France Culture-Télérama 2023.

Un autre prix pour Kaouther Adimi, jeune autrice algérienne, diplômée en lettres modernes et en management des ressources humaines. Avec “Au vent mauvais”, elle succède ainsi à Mathieu Palain, lauréat en 2021 pour “Ne t’arrête pas de courir” (L’Iconoclaste), au prix du roman qu’organisent les rédactions de France Culture et Télérama.

Ce Prix récompense depuis dix ans un roman écrit en langue française issu de la rentrée littéraire de septembre. Pour cette année (10e édition), le jury est composé de 1 600 étudiants de diverses filières a nommé Kaouther Adimi avec son dernier roman “Au vent mauvais”, sorti en librairies le 19 août 2022 aux éditions Seuil (France).

“Au vent mauvais” élu par les étudiants en France

Le prix du roman des étudiants France Culture-Télérama est soutenu par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et par le Centre national du livre. Paru en Algérie aux éditions Barzakh, le roman de Kaouther Adimi est élu en France par un jury exclusivement étudiant. Le résultat est annoncé début décembre.

“Au vent mauvais” est choisi après une sélection des romans de quatre autrices : GPS (P.O.L) de Lucie Rico, “Deux secondes d’air qui brûle” (Seuil) de Diaty Diallo, “La vie clandestine (Gallimard) de Monica Sabolo et “En salle” (Minuit) de Claire Baglin. Après voir lu les 5 romans sélectionnés, les étudiants ont rencontré les cinq écrivaines au sein des universités participantes, des librairies partenaires et en ligne.

Une grande fresque de l’histoire de l’Algérie

À travers les destins croisés de ses trois personnages, “Au vent mauvais” de Kaouther Adimi dresse une grande fresque de l’histoire de l’Algérie. Leïla, Tarek et Saïd grandissent dans un village de l’est de l’Algérie, au début des années 1920 jusqu’à l’été 1992, au début de la décennie noire qu’avait connu le pays.

Kaouther Adimi raconte l’histoire d’une femme mariée jeune contre son gré. Tarek, berger timide, et Saïd, qui vient d’une famille aisée, étudiant à l’étranger. Tous deux sont secrètement amoureux de Leïla, ayant décidé de se séparer et retourne chez ses parents, avec son fils, dans la réprobation générale. In fine, Tarek épouse Leïla, tandis que Saïd devient écrivain.

Kaouther Adimi plusieurs fois primée

Kaouther Adimi, née à Alger en 1986, est plusieurs fois primée et enchaîne les récompenses pour ses productions littéraires. Elle a déjà été couronnée pour ses œuvres littéraires. Elle a eu le Prix du jeune écrivain francophone de Muret en 2006 et 2008. La même année (2008), un autre prix à l’occasion du Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger.

Par ailleurs, son roman, “L’envers des autres” (Actes Sud, 2011), a été récompensé du Prix de la vocation en 2011 (Des ballerines de papicha). En 2017, Kaouther Adimi connaît un important succès. Elle a été  doublement primé, par le Renaudot des lycéens et le Prix du style grâce à son troisième titre “Nos richesses” (Seuil). Son quatrième roman, “Les Petits de Décembre”, publié au Seuil en 2019, a eu le prix du Roman Métis des lycéens.

1 thought on ““Au vent mauvais” de Kaouther Adimi primé en France : l’histoire de l’Algérie fascine encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *