décembre 1, 2022
Accueil » En hommage à Dda Mohand Messaoudene : 18 novembre journée mondiale de la randonnée

Dr Messaoudene nous a quitté le 18 novembre 2016 des suites d’une crise cardiaque en plein marche dans le Djurdjura, en Kabylie. Proclamer cette date fatidique comme journée de la randonnée serait le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre : en faisant aimer la forêt et la montagne ; en défendant la nature et en promouvant l’écotourisme, Dda Mohand sera honoré à jamais…

Depuis maintenant six ans, pour marquer l’anniversaire du décès de Mohand Salah Messaoudene, ses amis lui rendent hommage à Tizi Tvaoualt (col des cèdres) à 1900 m d’altitude, sur les hauteurs du Djurdjura. Venant des quatre coins du pays, les amoureux de la nature font le déplacement pour se recueillir à la mémoire de l’écologiste et spécialiste de randonnée.

Les hommages en l’honneur de Dr Messaoudene, cet enseignant-chercheur et scientifique rigoureux, pleuvent aussi sur les réseaux sociaux. Connu pour ses qualités humaines et son dévouement, il est décédé alors qu’il arpentait en compagnie de ses amis et d’autres passionnés qui l’ont côtoyé, comme il le faisait depuis des années, les sentiers escarpés de la montagne qu’il aimait tant.

Aimer la forêt et la montagne

Grand randonneur et fou amoureux de la nature, il était derrière l’organisation d’un grand nombre de randonnées en Algérie. Il a fait aimer la forêt et la montagne à des centaines de personnes de tout âge, jeunes et moins jeunes. Vouant sa vie à celle des autres, il est derrière la création de nombreuses associations environnementales dans sa région. De part sa maîtrise, il est une référence en Algérie et fut sollicité pour des sujets en lien avec l’environnement et l’écosystème.

Docteur en sciences forestières, et en sa qualité de directeur de recherche, enseignant d’écologie et foresterie à l’Université de Tizi Ouzou, il a encadré des dizaines d’étudiants où des problématiques environnementales sont abordées lors de ses sorties sur le terrain. Fin connaisseur des forêts, les massifs de Yakourène, Akfadou, Tikjda, Tala Guilef se souviendront de lui pour l’éternité…

Défendre la nature ; promouvoir l’écotourisme

Le vendredi 18 novembre 2016 à 14h, “Dda Mohand”, comme aiment l’appeler ses complices, nous a quitté prématurément à l’âge de 62 ans en pleine nature et au milieu des siens comme il n’a jamais cessé de le souhaiter. En cette journée fatidique, il faisait sa dernière randonnée scientifique vers Tamda Ouguelmim, au profit d’un groupe d’une quarantaine d’étudiants et d’enseignants.

Proclamer cette date comme journée, nationale ou mondiale, de la randonnée serait le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre. C’est une manière de continuer son combat et tout ce qu’il avait entrepris en faveur de l’environnement. Aussi, une occasion pour défendre la nature et promouvoir l’écotourisme comme feu Messaoudene a toujours su le faire. Le 18 novembre reste gravé dans la mémoire des randonneurs et de tous les amoureux de la nature !

Dda Mohand sera honoré à jamais !

Il nous est permis donc, en tant que groupes d’individus ou encore particuliers, notamment ceux qui ont connu et côtoyé notre imminent scientifique, de créer cette date, comme tant d’autres cas. En effet, certaines journées internationales sont parvenues à s’imposer sans pour autant faire partie du calendrier Onusien. En attendant de mener les démarches nécessaires auprès des institutions de notre pays, inscrire cette date est primordial !

Ainsi, en proclamant le 18 novembre comme journée repère, véhiculant tout ce que les amis, collègues, étudiants et proches aient pu apprendre de lui, Dda Mohand sera honoré à jamais ! Avec le soutien et l’adhésion d’un grand monde, le 18 novembre sera inscrite comme “Journée mondiale de la randonnée”. Elle sera une date symbolique, synonyme du bien-être et de l’appropriation de son espace vital cher à nous tous.

Hamza Sahoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *