avril 14, 2024
Accueil » Fellag, maître du trilinguisme et du théâtre de la vie !

Fellag a su allumer une autre bougie au théâtre algérien et a toujours exprimer ce que tout le monde pense tout bas avec un humour inégalé ! Ses œuvres, notamment théâtrales, sont inspirées du quotidien de ses compatriotes avec un langage vivant et un trilinguisme naturel…   

Malgré ses rôles dans des films qui se tournent autour de l’Algérie et ses livres écrits, pour le grand public Fellag est plutôt considéré comme un humoriste hors pair. En effet, il a plusieurs rôles à la télévision et au cinéma, mais sa maturité la plus importante était sur scène, avec ses dizaines de spectacles joués notamment en France.

“Ce trilinguisme n’est pas du tout calculé. Le type de théâtre que je fais c’est un théâtre de la vie et il ne peut s’exprimer qu’avec le langage vivant et comme nos langues sont le berbère, l’arabe et le français, je les ai donc adoptées le plus naturellement du monde…” cité Fellag dans les publications de Rouen et du Havre, plurilinguisme et identité au Maghreb (1997).

Fellag et le trilinguisme…

Grâce à son trilinguisme, il s’est fait connaître du grand public un peut partout dans le monde. Ici, se dessine l’ombre de la question de l’identité amazighe qui représente une grande partie de sa comédie. Il veut ainsi mettre en lumière cette tension entre les deux composantes (arabe et amazighe) de l’identification sans laisser aucune place à la distinction fondée sur la race…

Ce qui l’a amené à se dresser contre les défenseurs des deux camps : le chauvinisme amazigh extrême et l’insistance sur l’arabisation radicale contre l’autorité de la France coloniale qui a laissé des effets secondaires d’être exclu d’une identité nationale. Cette confrontation avec l’autorité est au cœur de la carrière artistique de Fellag.

Fellag et l’état d’esprit du peuple algérien

Les thèmes de Fellag exprimant profondément l’état d’esprit du peuple algérien. Avec son sens de l’humour très intelligent, il aborde des sujets d’actualités que vit la société algérienne. Ses dialogues en monologue s’adressent à toutes les franges de la société et les font parler…

La tension et l’anxiété, le problème du chômage, la résurgence de la démocratie, l’immigration et les questions de genre entourées d’un mur de silence qui empêche l’intégration. Le monde des femmes et des hommes, et la réalisation de la valeur de l’amour dans la société… Fellag leur accorde un traitement social mais aussi thérapeutique !

Une longue carrière…

Parmi ses pièces théâtrales : “Les Aventures de Tchop” (1987) ; “Cocktail Khorotov” (1989) ; “SOS Labès” (1990) ; Djurdjurassique Bled (1995) ; “Un bateau pour l’Australie” (20001)  ; “Rue des petites daurades” (2001) ; “Le Dernier Chameau” (2004) ; “Tous les Algériens sont des mécaniciens” (2008) ; “Petits Chocs des civilisations” (2012) ; “Bled Runner” (2017).

Mohamed Said Fellag est un comédien, écrivain et humoriste algérien bien connu. Il est né le 31 mars 1950 à Azeffoun, en Kabylie. Il a terminé ses études primaires dans sa région natale et ses études secondaires au lycée Ali Mellah à Draa El Mizan.

Il entre à l’école d’art dramatique d’Alger en 1968 et y reste quatre ans… depuis, une longue carrière et de nombreuses pièces de théâtre partout en Algérie et même à l’étranger.

Louiza Moualek

1 thought on “Fellag, maître du trilinguisme et du théâtre de la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *