octobre 3, 2022
Accueil » Fête du tapis à Ait Hichem : Non à la disparition du métier à tisser !

Le village Ait Hichem renoue avec sa fête du tapis au grand bonheur de ses habitants, le coup d’envoi est prévu pour demain. Le défi est relevé pour sauvegarder et mettre en avant ce savoir-faire ancestral spécifique à la région. Refusant de laisser ce métier disparaître, Ait Hichem veut faire découvrir aux visiteurs la beauté, la valeur et la richesse de son tapis…

Durant cinq jours, du 16 au 20 août, le village Ait Hichem accueillera sa fête du tapis. Initiée par l’Association des femmes tisseuses “Azetta” pour la promotion et la sauvegarde du tapis d’Ait Hichem, cette douzième édition vise à réhabiliter le métier à tisser. Malgré la disparition des femmes pionnières de cette activité artisanale, la transmission s’est faite de génération en génération pendant près de deux siècles.

C’est grâce aux colons français que ce métier s’est implanté d’une manière professionnelle à Ait Hichem, un villlage relevant de la commune Ait Yahia (Ain El Hammam). La première école y a été construite en 1892 au sein du village où des centaines de femmes sont formées dans cet établissement sous la conduite d’une dizaine d’instructrices françaises et algériennes qui se sont succédé.

Savoir-faire ancestral

Pour les connaisseurs, le tapis d’Ait Hichem revêt une particularité. Il est en effet tissé avec de la laine provenant de la tonte des moutons. Ce savoir-faire ancestral qui tend à disparaître est porté par les femmes du village qui tissent des tapis malgré les changements que connaît notre société. Pendant cette fête, c’est le patrimoine de la région et de tout le pays qui sera à l’honneur.

Convaincues de sa valeur et de la place qu’il occupe au sein des familles, les organisatrices veillent à ce que cette fête ait à la fois un caractère festif et économique. Avec la tenue de cette manifestation culturelle, le tapis d’Ait Hichem réconforte sa place de “pilier de la demeure ancestrale”. Ce rendez-vous portera sur sa valorisation et sa promotion en tant que produit “de luxe” !

Le tapis retrouve enfin son milieu naturel !

Il est à rappeler que, après avoir été délocalisée à Tizi-Ouozu, cette fête revient à Ait Hichem et le tapis retrouve enfin son milieu naturel ! En effet, on ne peut dissocier le tapis du village Ait Hichem, son berceau. Outre les expositions et autres animations, l’école primaire abritera un riche programme axé sur des activités culturelle, scientifique et artistique. Il y aura aussi des présentations de livres et une conférence “la tapisserie Kabyle : un héritage lointain”, animée par Dr Younes Adli.

Le public et les participants auront également droit à des rencontres débat autour des différents dispositifs d’aide et d’accompagnement à la création d’emploi. Des cadres et représentants de la CNAC, CASNOS, ANJEM, CAM, ANADE (Ex-ANSEJ) donneront des conférences pour orienter et sensibiliser l’assistance, notamment les tisseuses, au sujet des opportunités, avantages et démarches nécessaires pour lancer sa propre entreprise. Ait Hichem refuse la disparition du métier à tisser…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.