février 1, 2023
Accueil » Hommage à Mohand Ouali Kezzar : son fils lance un appel pour la collecte d’archives retraçant son œuvre

Initié par sa famille et ses amis, l’hommage à la mémoire de Mohand Ouali Kezzar, l’artiste qui a contribué à faire hisser la chanson kabyle moderne, est en préparation. L’appel est lancé à ceux qui sont en possession d’archives le concernant afin de les remettre à son fils.

C’est Koceila, le fils de Mohand Ouali Kezzar, qui vient de l’annoncer à travers les réseaux sociaux pour la collecte de tout archive en lien avec son défunt père. Initié par sa famille et ses amis, le chanteur de “Tibratin“, un hymne à l’amour décliné en échanges épistolaires entre l’auteur et sa bien-aimée, aura droit à un hommage prochainement.

Je voudrais bien demander à tous ceux qui ont des photos, vidéos, enregistrement, interview …. de mon père Mohand Ouali Kezzar (paix à son âme) de bien vouloir me contacter à fin de me les envoyer“, s’adresse Koceila Kezzar à ceux qui sont en possession d’archives le concernant.

Hommage en sa mémoire

Ce dernier a fait savoir au passage qu’un hommage à son père est en préparation en collaboration avec “la grande boite d’édition et de production et distribution audiovisuelle Sirocco Record et la Radio Tizi Ouzou“. Selon Koceila, l’idée est venue d’Ahmed Semah, ami du défunt artiste, qui est à la tête de la boîte Sirocco Record.

Ahmed Semah a vu mes vidéos sur Facebook. Vu que c’était un ami de mon père, il m’a contacté pour qu’on prépare un hommage en sa mémoire. M. Semah a également contacté le directeur de la Radio Tizi-Ouzou. Ce dernier a très aimablement confirmé son soutien et son partenariat“, a-t-il tenu de nous préciser.

Collecter toute trace de son œuvre

Alors que le programme, le lieu et la date de l’hommage pour l’instant ne sont pas encore fixés, les initiateurs sont entrain de collecter toute trace de l’œuvre de Mohand Ouali Kezzar où qu’elle soit. “Je veux bien avoir tout ce que je peux en ce qui concerne la carrière de mon défunt père pour enrichir davantage l’hommage“, soutient Koceila.

Victime de la Covid-19, Mohand Ouali Kezzar est décédé en 2021. L’ayant déjà planifié avec M. Semah en compagnie de son frère Boussad et un autre ami, cet hommage est en cours de préparation dont le déroulement est prévu pour cette année jusqu’au mois de juillet. “Le mois où il nous a quittés“, souligne notre interlocuteur.

Une carrière artistique atypique

Mohand Ouali Kezzar, ayant toujours su allier profession et passion, a vécu pour l’art et le savoir. Il a tiré sa révérence le 20 juillet 2021 à l’âge de 64 ans, à l’hôpital d’Azazga. Natif du village Maraghna (Illoula Oumalou, Tizi-Ouzou), en Kabylie, il a mené une carrière artistique atypique, parallèlement à son emploi d’enseignant.

Il a contribué à faire hisser la chanson kabyle moderne au sommet durant ses quarante ans de carrière avec une dizaine d’albums. Ses débuts étaient au sein du mythique groupe Imazighen Imula, en compagnie de Ferhat, lorsqu’il était étudiant à l’université de Bab Ezzouar, avant de voler de ses propres ailes et entamer une carrière en solo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *