octobre 3, 2022
Accueil » Incendies en Algérie : conseils, informations utiles et besoins urgents des sinistrés pour leur venir en aide

Encore une fois, les incendies meurtriers sévissent en Algérie ! Comme l’année dernière en Kabylie, des opérations de solidarités envers les victimes commencent à s’organiser via des appels lancés sur les réseaux sociaux. Recensement, collecte et distribution des dons, voici quelques conseils, recommandations, informations utiles ainsi que les besoins urgents des sinistrés pour leur venir en aide.  

Après Chlef, Tipaza et Tizi-Ouzou, cette fois-ci, c’est l’est du pays qui compte ses morts. Béjaia, Souk Ahras, El Taref, Sétif,… que des familles déchirées par les feux ravageurs. Le bilan des victimes pris aux pièges par les flammes ne cesse de croître. L’alerte est à son maximum et les appels de détresse se font entendre pour réclamer de l’aide et de l’assistance face aux incendies ; les opérations humanitaires se multiplient…

Des associations, collectifs de bénévoles et autres personnalités sont à pieds d’oeuvre pour enclencher un élan de solidarité en faveur des régions sinistrées. Que ce soit en Algérie ou à l’étranger, la mobilisation est au rendez-vous. Selon certaines publications, les premiers convois de solidarité arrivent à destination d’El Taref. L’expérience de l’année dernière se remet aussi en place pour faire profiter les victimes des localités ravagées par les récents feux de forêts.

L’esprit de solidarité y est !

La Kabylie s’en est sortie des scènes d’apocalypse dans les villages grâce à une synergie sans précédent. En effet, dés les premières annonces des incendies, plusieurs actions ont vu le jour depuis les réseaux sociaux. De la mise en réseaux, de la collecte, des envies et volonté d’aider, des propositions de dons ou pour aider,… l’opération de solidarité s’est mise sur terrain à une vitesse exponentielle !

Même des personnes démunies souhaiteraient aider sans savoir que faire vraiment… L’esprit de solidarité y est et la bonne volonté en avait fait le reste ! Cette année, les bénévoles et les éléments actifs, qui étaient sur le terrain lors de la crise qu’a vécue la Kabylie l’année passée, ont vite investi les réseaux pour apporter leur expérience pour une meilleure organisation.

Conseils et recommandations

C’est le cas de Soraya Cherfioui, qui a servi de lien entre les différentes cellules de crise à Tizi-Ouzou, qui vient de poster sur son compte Facebook quelques conseils et recommandations. “La première chose que nous avons faite était de créer une cellule de crise sur messenger, plusieurs personnes bénévoles se sont rassemblés pour créer une base de données”, écrit-elle pour attirer l’attention des acteurs mobilisés en ce moment.

Les numéros de téléphone des personnes à contacter, qui sont présentes sur place, sont aussi affichés. Le relais de l’information et l’organisation sont les maîtres mots de toute opération de telle envergure. “Nous avons insisté sur des points essentiels, l’organisation avant tout, et le relais de l’information”, précise Mme Cherfioui. Selon elle, les informations indispensables pour mener à bien cette opération et pouvoir établir des plans d’actions sont :

“Les noms des zones touchées par les feux ; les lieux d’évacuation où les sinistrés ont été ou doivent êtres accueillis ; les lieux de stockage des dons ; les hôpitaux et leurs besoins”

Besoins urgents

Des personnes aptes à se déplacer sur place pour faire des constats des lieux et énumérer les besoins urgents sont aussitôt désignées. “Les comités de village, le croissants rouges, les différentes associations et les volontaires de la communauté civile, tout le monde a été mobilisés pour apporter son aide aux sinistrés”, note l’une des principales membre de “la caravane de la paix et de l’espoir” (Taqfaft n talwit d ussirem) qui a sillonné les régions touchées.

Selon le corps médical des hôpitaux qui reçoivent les blessés qui souffrent des brûlures, les besoins urgents concernent les bandages et produits de premiers soins ainsi que des crèmes pour brûlure (Biafine, Mebo, Flazole, Tulle gras…). Outre les denrées alimentaires et les couvertures, en second lieu, les couches pour enfants, lait bébé et couches pour adultes sont les produits très demandés en ce moment.

L’humanitaire se digitalise

L’effet du digital dans la réussite de ces opération est indéniable ! En effet, tout le travail de contact et de relais de l’information se fait sur les réseaux sociaux. Ainsi, le digital se met au service de la solidarité et l’humanitaire se digitalise… Des applications de localisation ou de livraison se sont aussi adaptées à la situation pour soulager tant soit peu les victimes

Voici quelques liens de pages Facebook qui partageant tout ce qui concerne les incendies et font le travail de relais en fournissant les informations nécessaires pour mener à bien cette opération de solidarité : Algerian Medical NetworkAdila KatiaBéjaia sois l’observateur, Chouf-ChoufAlgeria United Foundation, Info Trafic Algérie, Kabylie Sans Frontières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.