décembre 1, 2022
Accueil » Mammeri était pressenti pour jouer dans “La Bataille d’Alger” ?

Le célèbre cinéaste italien Gillo Pontecorvo aurait approché Mouloud Mammeri pour lui proposer de jouer dans son film culte “La Bataille d’Alger”. L’imminent intellectuel et écrivain de grand talent serait pressenti à l’époque pour y interpréter le rôle de Larbi Ben M’hidi !

L’information a été déterré par “Les Archives numériques du cinéma algérien” sur les réseaux sociaux. Cette page Facebook a publié des photos d’un ancien article paru dans la presse algérienne qui a fait part du choix porté par les producteurs du film sur Mammeri pour incarner le rôle du responsable de l’action armée à Alger.

Selon cette publication, le quotidien “Alger ce soir” du mercredi 21 juillet 1965, a rapporté la conférence de presse annonçant le tournage du film algéro-italien où le nom de Mammeri a été évoqué. D’après les affirmations de cette plateforme visant la valorisation du patrimoine cinématographique algérien, Gillo Pontecorvo avait effectivement confirmé cette proposition faite à l’auteur de “La colline oubliée”.

D’un sosie à un autre !

“Découvrir son sosie fut impossible et j’ai choisi Mouloud Mammeri, l’écrivain, pour tenir son rôle “intérieurement”, avait remarqué le metteur en scène italien. Mais ce dernier refuse pour le moment.” Finalement, c’est Mohammed Baghdadi, directeur au ministère de la jeunesse et des sports de l’époque, qui interpréta le rôle de Larbi Ben M’hidi, passant ainsi d’un sosie à un autre !

En effet, et comme tout le monde peut le remarquer, Si Mohammed Baghdadi ressemble plus à l’anthropologue qu’au membre du CCE ! Ainsi, à défaut de trouver une personne dont le physique ressemble parfaitement à Ben M’hidi, celle qui ressemble à Mammeri avait comblé ce manque. Toutefois, la contribution de l’Amusnaw était dans d’autres productions en tant que scénariste…

L’âge d’or du cinéma algérien

Malgré sa non participation au film “La Bataille d’Alger” en tant qu’acteur, Mammeri est l’un des premiers romanciers à être porté à l’écran du jeune cinéma algérien. Après l’échec de l’adaptation de son scénario intitulé “Le Village incendié”, écrit en 1963, le film “L’Opium et le bâton”, inspiré de son roman paru en 1965, connaîtra un franc succès. Sorti en 1971, les premiers coups de manivelle du film, portant le même titre, ont été donnés en 1969.

Adapté par Ahmed Rachedi, pour son premier long-métrage de fiction, il a conservé dans sa transposition, la trame générale du roman de cette œuvre littéraire majeure dans la littérature algérienne. “L’Opium et la bâton” demeure à ce jour l’un des films mythiques de l’âge d’or du cinéma algérien.

“La Bataille d’Alger” en projection

“La Bataille d’Alger” a remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise 1966. Il a été sélectionné comme l’un des 100 films italiens à sauver ! C’est une reconstitution de la vraie bataille d’Alger et le soulèvement de la population algérienne contre l’armée française tel que raconté par l’un de ses acteurs. Le récit retrace principalement l’histoire d’Ali la Pointe, l’un des chefs de l’organisation, sous la direction de Ben M’Hidi.

La lutte pour le contrôle du quartier de la Casbah à Alger se déroule pour l’essentiel entre 1954 et 1957, alors qu’arrivent à Alger les parachutistes salués par la population européenne… Sorti dans les salles en juin 1966, le film est une adaptation du livre “Souvenirs de la bataille d’Alger” écrit en prison par Yacef Saadi et publié dès l’été 62.

Plus de cinquante ans après sa sortie, les admirateurs de ce chef-d’oeuvre cinématographique algérien pourront encore le voir dans les salles en France. Dans le cadre du cycle cinéma “La Guerre d’Algérie sur grand écran”, le film “La Bataille d’Alger” sera en projection ce lundi 14 novembre 2022, à 20h, à l’Auditorium Austerlitz du musée de l’armée (Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *