octobre 3, 2022
Accueil » Raconte-Arts contraint une nouvelle fois de faire une pause

Après deux reports en raison de la situation sanitaire, le festival Raconte-Arts connait cette année le même sort pour la troisième année consécutive ! La 17e édition est reportée une nouvelle fois, le temps de préparation imparti était trop court pour un projet d’une telle ampleur, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Comme les deux années précédentes, les organisateurs de l’un des plus importants festivals internationaux organisé en Kabylie depuis 18 ans ont jugé utile de le faire reporter à l’année prochaine. Les organisateurs ont tenu d’informer les “Racontaristes” de ce nouveau report qui est indépendant de leur volonté. Ainsi, le Festival Raconte-Arts sera contraint une nouvelle fois de faire une pause, d’après le communiqué rendu public le mercredi 03 août au soir sur la page Facebook Festival Raconte-Art.

“C’est avec regret que nous portons à la connaissance de l’ensemble de nos partenaires (institutionnel, associatifs, artistes et autres sympathisants) que l’édition du Festival des Raconte-Arts qui devait se dérouler cette année à A Ouabane n’aura pas lieu”, s’est adressé la Ligue des Arts Cinématographiques et Dramatiques de Tizi-Ouzou aux inconditionnels du festival.

Report faute de temps !

Par ailleurs, les organisateurs ont tenu de préciser que le temps nécessaire pour organiser ce genre d’événement fait défaut. En effet, après avoir ajourné la 17e édition à deux reprises à cause des conditions sanitaires imposées par la pandémie Covid-19, cette fois-ci le village hôte s’est vu contraint de se rétracter.

“Il faut reconnaître que nous n’avons pas pu car le temps de préparation imparti était trop court pour un projet d’une telle ampleur”, souligne-t-on tout en s’excusant auprès des partenaires, des artistes et du public. “Nous avons tout fait, et nous y avons cru jusqu’à la dernière minute, avec le comité du village pour relever ce nouveau challenge”, regrettent les membres de la direction du festival.

Le délocaliser, une option à ne pas envisager

Il est à noter qu’en mai dernier déjà, de l’aveu de l’initiateur du festival, Hacène Metref, au quotidien francophone l’Horizon, ce report était prévisible. “A 90%, je dirai que l’édition de cette année sera reportée à l’année à 2023”, a-t-il déclaré. Le responsable du Raconte-Arts avait soutenu que “le village d’Ath-Ouabane qui était prévu pour accueillir l’édition de l’année dernière reportée en raison de la crise sanitaire ne s’est pas encore manifesté quant à la confirmation de l’organiser” !

Et à trois mois d’un événement aussi important, qui rassemble des milliers d’artistes et de spectateurs, locaux et internationaux, le délocaliser était une option à ne pas envisager. En effet, M. Metref avait reconnu qu’”il sera difficile de le faire en un espace aussi court, tant cela met beaucoup de temps à organiser ce genre de manifestation qui nécessite de gros efforts au plan matériel et humain”.

Rendez-vous pour 2023

La 17e édition du festival Raconte-Arts peine à voir le jour  ?! “Ce ne sera que partie remise, car la 17e édition prévue à At Aissi (Yakouren) sera préparée dès la rentrée prochaine avec le comité de ce village. Nous savons à quel point vous attendiez ce grand rendez-vous culturel”, répondent les organisateurs, histoire de rassurer les fidèles et fans à qui ils ont tenu d’exprimer leur reconnaissance.

“Nous ne vous remercierons jamais assez pour vos encouragements et vos messages de soutien”, déclarent-ils. Ainsi, le festival devrait débarquer au village Ait Aissi (Yakouren) en 2023. Rendez vous est pris donc, pour 2023 pour la tenue de la 17e édition de Raconte-Arts, un festival international de contes et d’arts de rue itinérant sillonnant les villages de Kabylie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.