février 1, 2023
Accueil » Tiregwa 2023 : la Fondation canadienne pour Tamazight lance ses différents prix littéraires

L’appel à participation aux différents prix littéraires de la fondation canadienne pour Tamazight, édition 2022 – 2023, est lancé. Dans le but d’encourager la production littéraire en tamazight, Tiregwa cible cinq genres en récompensant les meilleures œuvres éditées en 2022.

Ces prix, comme chaque année, récompensent la meilleure œuvre littéraire amazighe publiée durant l’année calendaire précédente. Pour cette édition 2022 – 2023, la Fondation Tiregwa vise à couronner les œuvres publiées en 2022. A cet effet, les éditeurs et les auteurs sont invités à envoyer deux exemplaires avant le 12 janvier 2023.

Les organisateurs exigent du participant le respect de certaines conditions d’éligibilité. Le livre soumis doit être publié pour la première fois entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année 2022. Aussi, il doit être écrit en caractères latins et respectant les recommandations du Centre de Recherche Berbère (CRB) de l’Inalco (France).

« Prix Belaid At Ali » de nouvelles

La fondation canadienne pour Tamazight, Tiregwa et l’Association Tiwizi d’Amérique, lancent la 10e édition du Prix Belaid At Ali. L’objectif de ce prix est d’inciter les auteurs amazighs à suivre l’exemple tracé par Belaid At Ali. À cette occasion, les amoureux de la langue de Mammeri sont invités à prendre la plume pour laisser libre cours à leur imagination !

L’instauration du prix Belaid At Ali par la Fondation Tiregwa est une manière de rendre hommage à cet illustre écrivain, pionnier dans le passage de la littérature kabyle de l’oral à l’écrit. Belaid, destiné à écrire, a fait le choix de le faire dans sa langue maternelle : le kabyle“, peut-on lire dans le communiqué de la Fondation.

Trois lauréats du Prix Belaid At Ali auront  l’honneur de se voir décerné ce prix de nouvelles. En effet, les organisateurs prévoient les récompenses suivantes : 1er prix, 80.000 DA ; 2ème prix, 50.000 DA et le 3ème prix, la somme de 30.000 DA.

« Prix Mohia » du meilleur livre traduit en Kabyle

La fondation Tiregwa avec la collaboration de l’association “Agraw n yimeɣriyen iqbayliyen n Fransa”, lancent la 2ème édition du «Prix Mohia, du meilleur livre traduit en Kabyle/Tamazight». Ce prix est dédié à Mohia en sa qualité de poète, dramaturge et adaptateur de textes et œuvres universelles des langues étrangère vers le kabyle.

En effet, Mohia (01/11/1950 – 07/12/2004) est considéré comme étant “le père fondateur de la traduction et l’adaptation kabyle”. Il est connu pour ses innombrables travaux littéraires et les chefs d’œuvres qu’il a laissé derrière lui. Il a notamment traduit et adapté en kabyle des pièces théâtrales. Le lauréat du Prix Muhya recevra un chèque de 100.000 DA.

« Prix Furulu » du livre biographique ou auto-biographique

Avec la collaboration de monsieur Yazid Djerbib, la Fondation canadienne pour Tamazight lancent pour la 3ème année le « Prix Furulu du meilleur livre biographique ou autobiographique en tamazight ». Le lauréat du Prix Furulu recevra un chèque de 100.000 DA.

Le prix est dénommé « Prix Furulu », anagramme de l’écrivain kabyle Mouloud Feraoun, est initié pour rendre hommage à ce grand écrivain et enseignant. Son oeuvre comprend, entre autres « Le Fils du pauvre » et « La Terre et le sang » qui a reçu en 1953 le prix du roman populiste.

« Prix Taous Amrouche » de la littérature jeunesse

Ce « Prix Taous Amrouche de la littérature jeunesse en Tamazight» (4ème édition) est le fruit de la collaboration de née entre Tiregwa et l’Association Culturelle Amazighe d’Amérique (ACAA). Le lauréat de ce prix recevra un chèque de cent mille dinars algériens (100.000 DA).

Ce prix est dédié à l’écrivaine kabyle dont l’œuvre littéraire est largement inspirée par la culture orale de Kabylie dont elle est imprégnée par l’influence de sa mère Fadma At Mansur Amrouche. Il a pour but d’encourager la production dans le genre littérature jeunesse dans toutes ses formes : BD, livres pour enfants, contes et histoires illustrés, romans pour adolescent, …

« Prix Rachid Alliche» du meilleur roman

La première œuvre littéraire de Marguerite Taous Amrouche est publiée en 1966. Elle porte le tire «Le Grain magique”. Cette œuvre majeure dans la littérature kabyle d’expression française, est considérée comme la première publication dans le genre littéraire jeunesse.

Pour l’édition 2022-2023, la fondation Tiregwa lance la 9ème édition du « Prix Rachid Alliche du meilleur roman en tamazight ». Ce prix est placé en hommage à Rachid Alliche, romancier émérite et doyen de la littérature moderne d’expression kabyle avec la publication en tamazight de son premier roman « Asfel », publié en 1981. Le lauréat de ce prix recevra un chèque de 130.000 DA.

La fondation Tiregwa oeuvre à travers ses prix pour encourager la production en tamazight et permettre l’émergence d’une littérature moderne et de qualité dans cette langue. Les résultats du concours seront dévoilés durant l’été 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *