octobre 3, 2022
Accueil » Incendies de Kabylie : la mort chantée par Elena en hommage à son père

Il n’y a pas plus dur que la perte d’un être cher ! Elena, une jeune fille issue du village Ait Bouada, en Kabylie, a choisit la chanson pour évoquer son père emporté par les feux l’été dernier. Après une année de sa disparition, elle a sorti un clip en hommage à toutes les victimes de ces incendies en reprenant le titre “Lmut” (La mort) chanté par Idir.

Cela fait six mois qu’Elena, que son père appelait ”Ninou”, a interprété une chanson pour rendre hommage à son défunt père. C’était une reprise du titre Vava-inu du chanteur Mourad Guerbas que la fille de Lyes Ferrah, emporté par les incendies de l’été dernier, avait choisi pour évoquer sa mémoire.

“Ce qui s’est en allé ne reviendra jamais sauf dans les discussions et souvenirs ; lorsque les gens les citeront”. Ce sont des paroles chantées par Idir dans sa chanson “Lmut” (La mort) composée fin des années 70, reprise par Elena pour chanter la mort de son père…

Le jour où la mort est arrivée

Après une année de la disparition de son père, Elena revient avec la sortie d’un autre clip en hommage à toutes les victimes des incendies qu’a connus la Kabylie l’été dernier. C’est le titre “Lmut” (La mort) chanté par Idir, au texte triste qui raconte le chagrin et la douleur suite à la perte d’un être cher, que la fille de Lyes lui a dédiée.

“Le ciel s’est assombris sur le village le jour où la mort est arrivée ; elle s’est amenée la main étendue pour prendre une âme”. Sur ces paroles que la chanson débute. Une mort pas facile à accepter ni à admettre, avec le temps qui passe, difficile aux plaies de se refermer. Elena a choisi le chant et la musique pour se consoler ; elle chante pour ne pas oublier son père !

Clip très touchant d’Elena

“Clip très touchant d’autant plus qu’il est porté par cette belle voie, émotion authentique ! Repose en paix cousin, tu as laissé derrière toi celles et ceux qui porterons ton souvenir éternellement”, a laissé un proche de la famille en commentaire sur la chaîne Youtube de Click Production qui l’a produit. Avant de féliciter la talentueuse Elena : “Bravo petite cousine pour cet hommage aux disparus et, par-dessus tout, à ton cher papa. Continue à le faire vivre de la sorte…”, écrit-il.

En effet, le clip est tourné dans l’ancien village d’Aourir Ath Ghobri, dans la localité d’Ifigha (Tizi-Ouzou), ainsi que dans son propre village, à Ait Bouada. Il met en scène des villageois au quotidien ordinaire qui vivent dans la quiétude, profitant du soleil et de la verdure, avant que le feu bouleverse leur vie.

Lyes, le martyr !

Tout d’un coup, tout le monde court dans tous les sens pour faire face aux flemmes… Une scène qui rappelle ce qu’a enduré les villageois l’été dernier, à l’image de tous les autres villages ravagés par les feux. Il est à noter que le village Ait Bouada, dans la localité d’Azazga (Tizi-Ouzou), est parmi les premiers à subir les affres de ces incendies. Lyes en est le martyr !

Postée sur Youtube ce 09 août, correspondant au jour de la mort tragique du père d’Elena pris au piège par les flemmes. Il est considéré comme l’une des premières victimes des incendies. Ainsi, à travers le titre “Lmut” (La mort), ce sont toutes les victimes de l’été noir de 2021 à qui l’hommage est rendu, avec une belle reprise aux paroles déchirantes, chargée d’émotion et de belles scènes reflétant le drame vécu par toute une région.

“On réitérera son prénom au lieu de pleurer”

“Si c’était un homme qui l’avait assassiné ; moi et lui, on s’empotera. Mais puisque c’est la mort naturelle qui l’a emporté, on réitérera son prénom au lieu de pleurer”, chante Elena avec sa jolie voix en hommage à toutes ces victimes et leurs familles encore endeuillées. Avec la sortie de ce clip, hier à Ait Bouada c’était un double hommage pour Lyes Ferrah.

Les associations et le comité de village ont marqué le premier anniversaire de sa disparition par une action commémorative. Les villageois ont marché en fin de la journée de ce mardi 9 août en sillonnant les artères du village. Un recueillement sur la tombe du défunt a eu lieu en début de soirée suivi d’un dépôt d’une gerbe de fleur.

Dans la nuit, la projection exclusive de ce clip a résonné sur les toits et a fait vibrer la place publique “Agni” où un rassemblement était tenu pour réitérer le prénom de Lyes au lieu de pleurer…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.